3 mai 2012

"Entre deux maux, il faut choisir le moindre." (Aristote)

Les deux candidats du second tour de l'élection présidentielle
Voici la campagne pour l'élection présidentielle (enfin) achevée. Plusieurs mois de polémiques inutiles, de manoeuvres partisanes, de lieutenants obéissants, d'éléments de langage répétés sur tous les médias, de faux suspenses, de mensonges, de thèmes importants éludés, de thèmes inutiles débattus à l'envie. Dans 72h, nous serons le 6 mai 2012, une date tant attendue, une date tant espérée : tant d'espoirs passés pour de désillusions présentes.

Qui choisir ? Quel bulletin glisser dans l'urne dimanche prochain ? Au lendemain du débat de l'entre-deux-tours, ce choix est cornélien. Le débat auquel nous avons assisté pour la plupart n'a pas été d'une grande aide dans ce choix ; il nous a montré le duel entre deux candidats à la présidence du gouvernement et non à la présidence de la République.

Entre François Hollande proposant un pseudo-rassemblement autour d'un programme mou, ne disposant pas du charisme et de la stature nécessaire pour l'incarnation nationale à laquelle il est candidat, et Nicolas Sarkozy ayant prouvé sa capacité à égratigner et l'image et l'âme de la France, n'hésitant pas à faire siennes les propositions et les caricatures du Front National, il est difficile pour les bonapartistes de faire un choix ...

Nicolas Sarkozy part avec un très lourd handicap : il a menti durant son quinquennat, il a insulté l'âme de la France, bafoué ses fondements humanistes, il a mené des stratégies électoralistes et bassement politiciennes qui dégradent l'image de la politique française.

Renouveau Bonapartiste prend donc position et appelle les bonapartistes à ne pas voter Nicolas Sarkozy : l'âme et la grandeur de la France ne survivrait pas à un nouveau quinquennat sarkozyste. Nous ne sommes pas pour autant convaincus, loin de là, que notre Nation sortirait grandie d'un quinquennat socialiste ... Loin d'être convaincus.

Il s'agira donc de s'abstenir, de voter blanc ou, au pire, de voter contre Nicolas Sarkozy.


Bon vote à tous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire