2 mai 2012

Union Bonapartiste


Aujourd'hui, 2 mai 2012, la fondation de l'Union Bonapartiste a été rendue publique par les quatre organismes constituants : France Bonapartiste, le Mouvement des Jeunes Bonapartistes, la Ligue Bonapartiste, et la Nouvelle Société du 10-Décembre

Renouveau Bonapartiste exprime dès aujourd'hui le désir de rejoindre cette nouvelle organisation afin d'y porter ses ambitions et d'y préparer son avenir.

Je reproduis ici le communiqué qui annonce cette fondation :
La crise qui sévit actuellement dans le pays et en Europe et qui porte atteinte d'une façon si lamentable aux intérêts des Français mais aussi des Européens, impose aux bonapartistes des devoirs étroits auxquels ils ne sauraient se soustraire. Il ne suffit pas de
se lamenter sur un état de choses dont nous sommes les victimes trop résignées; il faut chercher à y remédier. A l'heure où, grâce à d'énergiques impulsions, le bonapartisme est en voie de se mettre en ordre de marche dans tous les coins de France et d’Europe, nous avons pensé qu'il était impossible de laisser dans la division un semblable élan, et que le sentiment profond d'un patriotisme éclairé et social nous commandait de répondre aux
voeux des bonapartistes en fondant les bases d’un rassemblement national, mais aussi au delà de nos frontières, de toutes celles et ceux qui croient en l’idée napoléonienne.

Partant de ce constat, la Nouvelle Société du 10 décembre, la Ligue Bonapartiste, France Bonapartiste et le Mouvement des Jeunes Bonapartistes viennent vous annoncer la création officielle de l’Union Bonapartiste. Sous la présidence d’honneur de Thierry
Choffat, ce rassemblement a pour but de confédérer les divers mouvements bonapartistes, français et internationaux, existant ainsi que tous les bonapartistes, napoléoniens et « républicains » qui se reconnaissent dans les principes et les idées que nous ont légué nos deux Empereurs mais aussi nos prédécesseurs de l’Appel au Peuple. Loin de tout folklore et voulant s’inscrire dans le combat politique du XXIème siècle, l’Union Bonapartiste entend mutualiser tous les moyens, légaux, qui lui permettront de porter haut les couleurs du bonapartisme.

David SAFORCADA (France Bonapartiste)
Sébastien FOUGERES (La Nouvelle Société du 10 décembre)
Thomas BLASZAK (Mouvement des Jeunes Bonapartistes)
Bert DE JONG (La Ligue Bonapartiste)
Cette nouvelle est une grande nouvelle pour le bonapartisme français dont les structures éparses sont désormais réunies dans un cadre souple et audacieux permettant la mutualisation des moyens comme la mise en contact des diverses branches d'un mouvement de pensée aussi divers que le nôtre.

Renouveau Bonapartiste, qui a l'ambition de devenir le pôle fondateur d'un effort collectif de rénovation et aussi le pôle structurant d'un réseau de bonapartistes et souverainistes indépendants, mesure tout l'intérêt qu'il aurait à intégrer ce rassemblement bonapartiste afin d'élargir son audience et s'appuyer sur les structures bonapartistes existantes pour promouvoir son projet de rénovation collective.

Renouveau Bonapartiste demeure cependant une entité floue, et n'est certainement pas une organisation structurée. Il ne s'agit aujourd'hui que d'un blog d'opinions dont les "membres" sont tout ceux qui y viennent et adhérent aux thèses néo-bonapartistes qui y sont avancées. Il ne s'agit pas de construire dans l'immédiat un réseau structuré, notre première mission est bien d'intéresser, d'attirer et de rassembler autour d'un désir de rénovation. Opinions, analyses, discussions, débats et propositions restent au coeur d'un projet pour le moment apolitique et non-militant (donc, fatalement, désincarné).

Adhérer à l'Union Bonapartiste ne pouvant être qu'un tremplin pour construire cette ambition de rénovation du bonapartisme, Renouveau Bonapartiste souhaite donc adhérer dès aujourd'hui à cette formidable aventure qui se dessine autour des quatre composantes précédemment citées. Cette adhésion a deux buts : renforcer l'objectif initial (organiser un dialogue entre bonapartistes au sujet de cette rénovation qui nous semble essentielle) et préparer l'établissement des futurs réseaux d'un courant néo-bonapartiste structuré, interne au grand mouvement bonapartiste français dont la marche ne fait que commencer.

PS : l'échec de l'Union Bonapartiste, coquille vide dominée par l'organisation d'extrême-droite ultra-radicale France Bonapartiste, ayant été constaté, considérant que c'est là le chemin du déclin et non de la rénovation, nous avons quitté l'UB le 15 août 2012. Nos raisons sont exposées dans cette tribune.

1 commentaire:

  1. bonjour,
    La création de l'Union bonapartiste est un grand pas en avant pour les partisans du bonapartisme.En effet,il rassemble les adhérents bonapartistes de plusieurs mouvements.Il faudrait même étendre cette union à l'Amérique.Très cordialement.

    RépondreSupprimer